<i>"The Name of Our Country is América" - Simon Bolivar</i> The Narco News Bulletin<br><small>Reporting on the War on Drugs and Democracy from Latin America
 English | Español | Português | Italiano | Français | Deutsch | Nederlands November 19, 2017 | Issue #42


Making Cable News
Obsolete Since 2010


Set Color: blackwhiteabout colors

Print This Page

Search

Narco News Issue #41

Narco News is supported by The Fund for Authentic Journalism


Follow Narco_News on Twitter

Sign up for free email alerts list: English

Lista de alertas gratis:
Español


Contact:

Publisher:
Al Giordano


Opening Statement, April 18, 2000
¡Bienvenidos en Español!
Bem Vindos em Português!

Editorial Policy and Disclosures

Narco News is supported by:
The Fund for Authentic Journalism

Site Design: Dan Feder

All contents, unless otherwise noted, © 2000-2011 Al Giordano

The trademarks "Narco News," "The Narco News Bulletin," "School of Authentic Journalism," "Narco News TV" and NNTV © 2000-2011 Al Giordano

XML RSS 1.0

L’Autre Campagne se bouge aussi au Nord

Les adhérents de l’Autre Campagne annonce la première rencontre transfrontalière en soutien des luttes menées au sud, au centre et au nord du Mexique


Par Margarita Salazar
L’Autre Journalisme avec L’autre Campagne de l’Autre Côté

7 aoüt 2006

Los Angeles, Californie. Du centre des contrastes les plus surprenants, Oaxaca, nous arrivent jusqu’ici, au nord, des nouvelles de la révolte menée par l’Assemblée Populaire du Peuple de Oaxaca (APPO).

Entre barricades et saveur à tlayudas à la viande grillée et aux piments, entre odeur de sueur du peuple de Oaxaca noble et courageux– le mien – je suis pénétrée d’un sentiment qui va par de là le régionalisme ; entre les cris des femmes vaillantes qui, pour un instant, ne sont plus la douceur en marche lorsqu ’elles s’approprient les moyens de communication qui ne transmettaient jusqu’ici que les paroles du tout puissant gouvernement, je me dis tandis que mes doigts volent sur le clavier d’un ordinateur qu’on m’a prêté « tout peut arriver au Mexique ». J’écris à un compagnon « je ne sais pourquoi mais ce qui se passe dans notre pays ressemble tant à ce que décrivait Ricardo Flores Magon à la veille de la révolution ».

Oaxaca, mes racines, mon essence. Le petit morceau de Mexique que je suis se découvre étonné de soi-même. L’histoire bouge en spirale et le caracole zapatiste se présente à nouveau. « 2010 » est au coin de la rue et tandis que la Sixième Délégation de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN), c’est à dire le Sous-commandant Insurgé Marcos, se concentre au centre du Mexique pour participer aux combats pour libérer les prisonniers et prisonnières politiques d Atenco, dans le nord du pays la marche en avant sur le chemin de l’Autre Campagne.ne cesse pas.

A la mi-juillet, se sont réunis à Ensenada des délégués de l’Autre Camapgne en provenance de Ensenada, Tijuana, Mexicali et San Quintin, de l’état de Baja California ainsi que des mexicains de Los Angeles et de San Diego de l’autre côté pour conclure des accords afin de maintenir l’Autre Campagne en mouvement.

Parmi ces accords, il y a celui de proposer à l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN) que la Sixième Commission reprenne son parcours dans les 11 états manquant.

S’il est nécessaire que le Sous Commandant Marcos continue son action dans le centre du pays, on propose alors que la comandancia du EZLN nomme une « sous-commission » qui poursuivrait le parcours dans les états de San Muis Potosi, Zacatecas, Nuevo Leon, Tamaulipas, Coahuila, Durango, Chihuahua, Sinaloa, Sonora, Baja California du Nord et Baja California du Sud. On cherche également la forme pour arriver de l’Autre Côté.

A cette fin se réalisera dans le ville de Tijuana, le 15 et 16 septembre, la première rencontre Trans-frontalière de l’Autre Campagne pour la Libération de tous les Prisonniers Politiques du Mexique, y compris ceux d’ Atenco ; en soutien à la rébellion populaire de Oaxaca et à la lutte des paysans du Centre-Sud de Los Angeles – dont les cultures ont été détruites par ordre d’un investisseur de biens immobiliers ; contre les agressions racistes des membres du Projet Minuteman envers la communauté d’émigrants de l’Autre Côté ; et en général contre les politiques anti-immigrants du gouvernement des États-unis qui, tous les jours de manière plus directe, attentent aux droits civiles et humains des travailleurs sans papiers.

En même temps l’accent était mis sur l’importance de continuer à utiliser tous les moyens d’information à disposition pour diffuser la lutte au Mexique dans les médias communautaires, radios libres, affiches, tracts et tout type d’information populaire. Parmi ces travaux on examine la réalisation de « relais d’information » dans les quartiers, les zones d’habitation, les communautés etc. où on informerait le peuple de la situation existante au Mexique.

Également dans le sud de la Californie se sont réalisés des concerts, des expositions de photographies et des projections de documentaires qui montrent le Mexique sur le pied de guerre.

D’autre part, devant le grand intérêt des jeunes « intergalactiques » pour participer à la Otra, L’Autre Campagne de l’Autre Côté, à Los Angeles, a nommé une commission qui sera chargée de faciliter le travail avec les compagnons d’autres parties du monde désirant participer à ce combat.

A cette fin, les liens suivants sont mis à disposition des intéressés:
zeztala@gmail.com et le téléphone (310)424-7646. Ce numéro sert exclusivement à laisser des messages ; ceux qui appellent devront laisser un numéro de téléphone ou une adresse électronique où on peut les contacter.

Comme dans le sud et le centre du Mexique, les mexicains du nord se bougent aussi pour transformer le pays en profondeur.

Traduction : Claude Madelon

Share |

Cliquez ici pour plus de l'Autre Journalisme avec l’Autre Campagne

Read this article in English
Lea Ud. el Artículo en Español

Discussion of this article from The Narcosphere


For more Narco News, click here.

The Narco News Bulletin: Reporting on the Drug War and Democracy from Latin America