<i>"The Name of Our Country is América" - Simon Bolivar</i> The Narco News Bulletin<br><small>Reporting on the War on Drugs and Democracy from Latin America
 English | Español | Português | Italiano | Français | Deutsch | Nederlands October 24, 2017 | Issue #43


Making Cable News
Obsolete Since 2010


Set Color: blackwhiteabout colors

Print This Page
Commenti

Search

Narco News Issue #42

Narco News is supported by The Fund for Authentic Journalism


Follow Narco_News on Twitter

Sign up for free email alerts list: English

Lista de alertas gratis:
Español


Contact:

Publisher:
Al Giordano


Opening Statement, April 18, 2000
¡Bienvenidos en Español!
Bem Vindos em Português!

Editorial Policy and Disclosures

Narco News is supported by:
The Fund for Authentic Journalism

Site Design: Dan Feder

All contents, unless otherwise noted, © 2000-2011 Al Giordano

The trademarks "Narco News," "The Narco News Bulletin," "School of Authentic Journalism," "Narco News TV" and NNTV © 2000-2011 Al Giordano

XML RSS 1.0

Un appel des Zapatistes : Oaxaca n’est pas seul

1er novembre : Fermeture des routes, autoroutes et tout moyen de communication 20 novembre : grève générale


Par la Sixième Commission du EZLN
L’Autre Mexique

30 octobre 2006

Communiqué du Comité Révolutionnaire Indigène – Etat-Major de l’armée Zapatiste de Libération Nationale. Mexico

Au Peuple Mexicain
Aux Peuples du Monde
A toute L’Autre Campagne au Mexique et Nord du Rio Bravo
A toute la Sexta Internationale

Compañeros et Compañeras,
Frères et Sœurs,

Comme il est de notoriété public, hier, 29 octobre 2006, les forces fédérales du gouvernement Vicente Fox, attaquèrent le peuple de Oaxaca et à sa plus légitime représentation, l’Assemblée Populaire des Peuples de Oaxaca, la APPO.

Jusqu’à ce jour, les fédéraux ont assassiné au moins trois personnes dont une mineure, ont fait des dizaines de blessés, parmi eux plusieurs femmes de Oaxaca et des dizaines de détenus qui ont été transférés illégalement dans des prisons militaires. Tout ceci s’ajoute aux morts, détenus et disparus depuis le début de la mobilisation qui exige la démission de Ulises Ruiz du gouvernement de Oaxaca.

Le seul objectif de l’attaque fédérale est de maintenir Ulises Ruiz au pouvoir et de détruire l’organisation populaire des gens d’en bas de Oaxaca.

Le peuple de Oaxaca résiste. Aucune honnête personne ne peut rester en silence et sans bouger pendant que tout un peuple en majorité indigène est assassiné, agressé et emprisonné.

Nous hommes et femmes zapatistes ne nous tairons pas et nous nous mobiliserons en soutien de nos frères et sœurs et de nos camarades de Oaxaca.

La Commission Sexta du EZLN a déjà consulté la direction zapatiste et a décidé ce qui suit :

1.Pendant toute la journée du premier novembre 2006, seront fermés les routes et les chemins qui traversent les territoires où le EZLN est présent, dans l’état du sud-est de Chiapas.

Par conséquent, nous demandons à tous d’éviter d’emprunter les routes de Chiapas ce jour là et de prendre les précautions nécessaires à cet effet.

2. A travers la Sixième Commission, le EZLN a initié des contactes et des consultations avec les autres organisations politiques et sociales ainsi qu’avec des groupes, des collectifs et des personnes de l’Autre Campagne pour coordonner des journées de solidarité avec Oaxaca et convoquer ensemble tout le Mexique d’en bas à une grève nationale le 20 novembre 2006.

3.Le EZLN lance un appel à l’Autre Campagne au Mexique et au nord du Rio Bravo pour mettre en place des mobilisations, ce premier novembre 2006, partout où c’est possible, en fermant totalement ou partiellement ou d’une manière intermittente, réelle ou symbolique les rues, les chemins, les routes, les péages, les gares, les aéroports et tout autre moyen de communication.

4.Le message essentiel que les zapatistes envoient et ne cesseront d’envoyer au peuple de Oaxaca est qu’il n’est pas seul : Vous n’êtes pas seuls.

Ulises Ruiz, hors de Oaxaca!
Retrait immédiat des forces fédérales d’occupation en territoire oaxaqueño !
Liberté immédiate et inconditionnelle pour tous les prisonniers !
Annulation de tous les ordres d’arrestation !
Condamnation pour les assassins !
Justice !
Liberté !
Démocratie !

Du nord du Mexique.

Pour le Comité Clandestin Révolutionnaire Indigène – Etat major de l’Armée Zapatiste de

Libération Nationale.

Pour la Commission Sexta du EZLN.

Sous-commandant Insurgé Marcos.

México, octobre 2006.

Share |

Cliquez ici pour plus de l'Autre Journalisme avec l’Autre Campagne

Read this article in English
Lea Ud. el Artículo en Español
Leia este artigo em português
Lesen Sie diesen Artikel auf Deutsch
Legga questo articolo in italiano

Discussion of this article from The Narcosphere


Enter the NarcoSphere for comments on this article

For more Narco News, click here.

The Narco News Bulletin: Reporting on the Drug War and Democracy from Latin America