<i>"The Name of Our Country is América" - Simon Bolivar</i> The Narco News Bulletin<br><small>Reporting on the War on Drugs and Democracy from Latin America
 English | Español | Português | Italiano | Français | Deutsch | Nederlands November 24, 2017 | Issue #44


Making Cable News
Obsolete Since 2010


Set Color: blackwhiteabout colors

Print This Page
Commenti

Search

Narco News Issue #43

Narco News is supported by The Fund for Authentic Journalism


Follow Narco_News on Twitter

Sign up for free email alerts list: English

Lista de alertas gratis:
Español


Contact:

Publisher:
Al Giordano


Opening Statement, April 18, 2000
¡Bienvenidos en Español!
Bem Vindos em Português!

Editorial Policy and Disclosures

Narco News is supported by:
The Fund for Authentic Journalism

Site Design: Dan Feder

All contents, unless otherwise noted, © 2000-2011 Al Giordano

The trademarks "Narco News," "The Narco News Bulletin," "School of Authentic Journalism," "Narco News TV" and NNTV © 2000-2011 Al Giordano

XML RSS 1.0

Bulletin d’information n°1 de la Première rencontre des peuples zapatistes et des peuples du monde

Inauguration : 30 Decembre 2006


Par la Commission intergalactique du EZLN
EZLN

5 janvier 2007

Le 30 décembre 2006.

Compañeras et compañeros,

En ce jour, à 13 h 43, heure du front sud-ouest de combat, le commandant Felipe du Comité clandestin révolutionnaire indigène (CCRI) de l’Armée zapatiste de libération nationale inaugurait la Première Rencontre des peuples zapatistes et des peuples du monde, en présence de plus de mille personnes venues de 40 pays différents et d’environ 2 000 membres des bases de soutien de la zone zapatiste tzotzile, par ces mots :

“Nous souhaitons de tout cœur que cette Première Rencontre représente pour nous et pour tous les peuples du Mexique et du monde le début d’un chemin vrai d’échange et de partage de nos expériences d’organisation et de luttes, dans le but d’unir les luttes de nos peuples face à un ennemi commun, dans le respect mutuel, chacun avec ses idées, ses manières d’être et ses méthodes”, déclarait le commandant Felipe aux membres ou représentants de centaines de collectifs de solidarité, de groupements de femmes, d’organismes des droits de l’homme, de comités d’étudiants, de projets éducatifs de quartier, de groupes de Mexicains et de Chicanos de l’autre côté, de jeunes anarchistes, libertaires et punks, d’expériences de résistance autonome et de groupements paysans, ainsi que de bien d’autres, présents au Caracol d’Oventik.

Dans le cadre d’une manifestation sans précédents au cours des treize ans de lutte au grand jour de l’EZLN, 232 autorités des différents niveaux d’organisation des Communes autonomes rebelles zapatistes (MAREZ) et des cinq conseils de bon gouvernement (instances civiles de notre gouvernement autonome en résistance) se sont réunies pour entamer cette Rencontre. Une rencontre où les peuples zapatistes souhaitent montrer, dans le cadre de la construction de leur autonomie, ce qui a été fait en matière de santé, d’éducation, de commerce, de dimension du genre, de reprise des terres, de moyens de communication, d’art et de culture, et où ils veulent écouter les expériences d’autres peuples du monde en ce qui concerne la lutte et la résistance contre le néolibéralisme. À cette rencontre assiste également le lieutenant-colonel insurgé Moisés, membre de la Commission intergalactique de l’EZLN.

À 11 heures du matin, le Caracol d’Oventik avait déjà accueilli 1 042 personnes venues de 40 pays de quatre continents.

Des collectifs et individus de 18 pays du continent américain ont répondu à l’appel : d’Argentine, de Bolivie, du Brésil, du Canada, du Chili, de Colombie, du Costa Rica, de l’Équateur, des États-Unis, du Guatemala, du Mexique, du Nicaragua, du Panama, du Paraguay, du Pérou, de Puerto Rico, de l’Uruguay et du Venezuela.

D’Europe, des compañeras et des compañeros de 19 pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Norvège, Pays basque, Pays catalans, Pologne, Royaume-Uni, République tchèque, Suède, Suisse, Turquie et Ukraine.

D’Asie, Israël, et d’Océanie, des frères et des sœurs d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

“Aujourd’hui, nous commencerons par nous écouter raconter quelles sont les méthodes que nous adoptons pour résister à nos mauvais gouvernements pour essayer de construire des alternatives en vue d’un monde où ceux qui commandent, commandent en obéissant”, annonça le conseil de bon gouvernement d’Oventik, en sa qualité d’hôte de cette rencontre.

“C’est là notre lutte, la vôtre et la nôtre, car partout on subit les affres de la misère, de l’ignorance, de l’exclusion et de l’exploitation. Tous les peuples connaissent ce triste sort, c’est pour cela que nous continuons à nous battre pour faire aboutir les justes exigences des peuples indigènes”, déclara en outre le même organe de gouvernement autonome.

La rencontre s’est ouverte cette après-midi sur le thème “Autonomie et autogouvernement”. Pour le lendemain, le 31, trois groupes de travail sont prévus : santé, éducation et femmes. Le 1er janvier, trois autres qui seront : communication, art et culture ; commerce, et défense de la terre. Enfin, le 2 janvier aura lieu la clôture de la rencontre, avec une discussion sur la préparation de la prochaine Rencontre intergalactique.

À l’heure où nous émettons ce premier bulletin, des centaines de femmes et d’hommes venus du Mexique et de nombreux autres pays du monde continuent d’arriver
Commission Intergalactique du EZLN

Traduction CSPCL

Share |

Cliquez ici pour plus de l'Autre Journalisme avec l’Autre Campagne

Read this article in English
Lea Ud. el Artículo en Español
Lesen Sie diesen Artikel auf Deutsch
Legga questo articolo in italiano

Discussion of this article from The Narcosphere


Enter the NarcoSphere for comments on this article

For more Narco News, click here.

The Narco News Bulletin: Reporting on the Drug War and Democracy from Latin America