<i>"The Name of Our Country is América" - Simon Bolivar</i> The Narco News Bulletin<br><small>Reporting on the War on Drugs and Democracy from Latin America
 English | Español | Português | Italiano | Français | Deutsch | Nederlands November 19, 2017 | Issue #41


Making Cable News
Obsolete Since 2010


Set Color: blackwhiteabout colors

Print This Page

Search

Narco News Issue #40

Narco News is supported by The Fund for Authentic Journalism


Follow Narco_News on Twitter

Sign up for free email alerts list: English

Lista de alertas gratis:
Español


Contact:

Publisher:
Al Giordano


Opening Statement, April 18, 2000
¡Bienvenidos en Español!
Bem Vindos em Português!

Editorial Policy and Disclosures

Narco News is supported by:
The Fund for Authentic Journalism

Site Design: Dan Feder

All contents, unless otherwise noted, © 2000-2011 Al Giordano

The trademarks "Narco News," "The Narco News Bulletin," "School of Authentic Journalism," "Narco News TV" and NNTV © 2000-2011 Al Giordano

XML RSS 1.0

Atenco : Une attaque violente contre les adhérents de La Otra Campaña

Le front des Pueblos en Defensa de la Tierra a fait partie de l´équipe de sécurité du Delgado Zero , ce 1er mai


Par Quetzal Belmont
L´autre journalisme avec la Otra Campaña dans l´État de Mexico

4 mai 2006

Ce 3 mai, des campesinos qui sont floriculteurs dans l´Etat de Mexico, s´en allèrent pour vendre aux alentours du marché de Belisario Domínguez de Texcoco, dans le but d´installer leurs échoppes dans la rue pour vendre leurs fleurs. Intention vite contrée par l´intervention de diverses autorités policières tant municipales, que de l´État et fédérales.


Adhérents à l’autre campagne de San Salvador Atenco
DR 2006 Liber Cooperativa
Les floriculteurs qui appartiennent au Frente de Pueblos en Defiensa de la Tierra (FPDT), furent délogés violemment des environs du dit lieu, avec comme prétexte qu´il appartient au commerce non établi et donc ne peut prétendre être un endroit fixe pour vendre.

Tout au long de la journée, il y a eu des confrontations entre les commerçants et la police. Les plus forts eurent lieu l´après-midi, au moment où ils utilisèrent la violence pour les déloger de l´endroit au moyen d´un grand déploiement de forces de police. En réponse à cela, les commerçants ont décidé de construire des barricades et d´utiliser des pétards et des bombes type « cocktail Molotov », pendant qu´ils s´affrontaient aux policiers qui portaient des matraques, du gaz lacrymogène et des mitraillettes.

Dû à cet affrontement, arrivèrent d`autres habitants de Atenco qui militent dans la même organisation que les floriculteurs. Le résultat de cet affrontement fut la mort d´un jeune de 14 ans Javier Cortés Santiago, qui faisait partie du Frente de Defiensa de le Tierra, ainsi que des blessés parmi certains membres de cette organisation et parmi les policiers.

Après cet affrontement, environ 80 commerçants se réfugièrent dans les maisons environnantes, endroit où arrivèrent plus tard 400 éléments de la police, qui se lancèrent contre les floriculteurs ; là, un journaliste fut agressé et tabassé pour qu´il n´enregistre pas cette intervention des autorités gouvernementales.

La question qui surgit est : Pourquoi empêcher la présence des moyens de communications ?

Durant cette intervention, on a arrêté Ignacio del Valle qui est un des représentants du FDPT, et qui est considéré comme le leader de ce front.

Jusqu´à maintenant, il y a eu 94 détenus transférés à la municipalité de Toluca où ils feront leur déposition et où on décidera de leur statut juridique, D´autre part, il y a 11 policiers détenus par les membres du FDPT, qui se trouvent dans un des auditoires de la localité.

Au milieu de cette confrontation surgissent certaines controverses. Il semblerait que la détention du leader Ignacio del Valle soit une provocation de la part du gouvernement de l´État et fédéral. Comme l´a commenté le Subcomandante Marcos, appelé maintenant Delegado Zero pour les besoins du périple de la Otra Campaña qui parcourt plusieurs états de la République Mexicaine et qui justement , ces jours-ci, se trouve dans la ville de Mexico.

Ce type de fait paraît étrange précisément parce que les habitants de San Salvador de Atenco appartenant au Frente de Pueblos en Defensa de le Tierra , faisaient partie de l´équipe de sécurité du Delegado Zero durant son passage dans la ville. Face à cette situation, le subcomandante Marcos a informé que la EZNL se trouve en état d´alerte rouge et que pour le moment, se trouvent suspendues les activités prévues de la Otra Campaña, au point qu´il a lancé un appel plusieurs organisations à se joindre et se mobiliser pour défendre les gens de San Salvador de Atenco.Il a également signalé qu´en cas d´attaque contre lui, le nouveau chef était déjà désigné.

Un autre appel important a été celui de se réunir à 8h du matin ce 4 mai dans les installations de l´Université de Chapingo dans le but de s´organiser pour décider des actions à prendre face à ce conflit. Pour le moment les exigences du FPDT sont : la libération totale de tous ses membres détenus et le retrait du cercle des forces de police qui ont été déployées aux alentours, lequel à occasionné plus de 12 heures de blocage de la route Texcoco-Lechería.

Il reste un recours, c´est celui d´analyser le pourquoi de cette situation, où il y a un contexte socio- politique : d´une part la marche de la Otra Campaña à travers le pays, d´autre part, on est dans une étape électorale, et aussi les divers intérêts économiques qui tournent autour du commerce et ceux qui s´y dédient , déjà qu´il est question de la construction d´un

Wall Mart dans l´endroit où a eu lieu l´affrontement d´aujourd´hui. Ces points donnent matière à réflexion.

Share |

Cliquez ici pour plus de l'Autre Journalisme avec l’Autre Campagne

Read this article in English
Lea Ud. el Artículo en Español
Legga questo articolo in italiano

Discussion of this article from The Narcosphere


For more Narco News, click here.

The Narco News Bulletin: Reporting on the Drug War and Democracy from Latin America